L'université de tous les savoirs ouverte à tous

Ciné-club

Projection au cinéma Diagonal , 5 rue de Verdun à Montpellier

Débat à la salle Pétrarque, 2 Place Pétrarque

Tram : Arrêt Comédie ou Corum

 

Continuité d'activités :

Vous trouverez ci-dessous les informations relatives aux films sélectionnés par Mme Malige .

Vous pourrez visionner ces films sur des plateformes de téléchargement légales, via internet.

Le débat sera remplacé par une analyse audio du film, enregistrée par Mme Malige,  que nous vous transmettrons par mail.

 

Lundi 16/03/2020 (séance de rattrapage) :

« YOYO » un film de Pierre Etaix

Cliquer sur le lien : Photo Pierre Etaix

Nous connaissons Jacques Tati, il serait dommage d’oublier Pierre Etaix, et son personnage comique, sorte de Pierrot mélancolique, maladroit et tellement poétique. Avec Jean Claude Carrière, que nous avions eu le privilège d’interviewer à propos de « Yoyo », nous vous offrons une leçon de cinéma originale, unique, exceptionnelle.

Voici un lien pour un extrait du film : https://www.youtube.com/watch?v=WwP8miXVl7I

 

Lundi 30/03/2020 :

« Voyage en Italie » un film de 1953 de Roberto Rossellini avec Ingrid Bergman et Georges Sanders.

Evidemment vous connaissez ou en tout cas  vous avez entendu parler de « Rome ville ouverte » réalisé en 1945 qui fut très mal accueilli mais qui n’arrêta pas Rossellini car en 1946 il réalisait « Païsa » Il avait alors 40 ans. Des films qui s’inscrivaient dans le néo-réalisme italien. : « Des films sans artifice, sans scénario, autant que possible sur le vif » C’était une idée conçue par des anti-fascistes vers 1942, un mode de réalisation, un état d’esprit, une vision réaliste du monde après la guerre. Une esthétique proche du documentaire. Mais pour l’heure, focalisons nous sur « Voyage en Italie », c’est son 3e film avec Ingrid Bergman, après Stromboli en 49 et Europe 51. Le scénario, c’est l’histoire d’un couple, brouille et réconciliation (sujet classique, souvenons nous de L’Aurore de Murnau où la nature, l’environnement comme ici sont très importants) mais c’est aussi une réconciliation entre la mort et l’enfance.

Un couple d’anglais donc qui vient en Italie pour une affaire d’héritage. C’est un film de sensations où lumières et ombres se succèdent. Cette histoire est comme une tragédie grecque, et Naples serait le chœur antique qui ramène à la réalité. Les cadrages sont signifiants, enfin bref, vous l’avez compris, un film à revoir ou à découvrir.

Voici un lien pour un extrait du film : https://www.youtube.com/watch?v=8czjls0IcDo