L'université de tous les savoirs ouverte à tous

Histoire

2022-2023

 

Salle Pétrarque

Jeudi de 9h à 10h30

 

M. Jacques ABEN
Professeur des Universités

« La guerre de Crimée, choc des empires »

Objectifs :

Rétrospectivement, la guerre de Crimée (1854-1856) peut apparaître comme un miroir inversé de ce qui se passe en Ukraine. Inversé, parce qu’à l’époque les deux plus grandes puissances occidentales, la France et le Royaume Uni, se sont mises victorieusement en travers de la route de l’impérialisme russe. La Crimée, parce que Sébastopol était déjà le port de guerre de la Russie en Mer Noire et qu’en face se trouvait « l’homme malade de l’Europe », l’empire ottoman. Mais lancer un corps expéditionnaire de 400 000 hommes depuis la France et le Royaume Uni en 1854 n’est certainement pas une mince affaire. Et battre les Russes chez eux s’est avéré coûteux, pas loin de 700 000 morts de part et d’autre.
Napoléon III sortait victorieux de cette guerre, là où les Britanniques ne pouvaient revendiquer aucune grande victoire, mais l’empire français n’avait qu’un peu plus de 14 ans à vivre.

 

>> 12 Janvier 2023 : La situation des empires au début du 19e siècle.

 >>  26 Janvier 2023 : Les autres guerres russo-turques.

 >> 9 Février 2023 : La poudrière du Proche-Orient.

 >>  9 Mars 2023 : Premières batailles.

 >> 23 Mars 2023 : La chute de Sébastopol.

 >> 6 Avril 2023  : Le traité de Paris et ses conséquences.



 


Tarif : 45 euros