L'université de tous les savoirs ouverte à tous

Le mot du président

Chère étudiante, cher étudiant,

Aussi étonnant que cela puisse paraître, au moment où j’écris ces lignes (fin juin), je ne sais pas comment s’effectuera la rentrée de septembre. Situation assurément inédite à l’UTT. Ordinairement, ce que nous projetons se réalise (sinon il serait bien inutile de faire des projets) : un repas de famille, un voyage, un achat etc. etc. Rien de tel aujourd’hui : en vingt-quatre heures, la ministre de l’Enseignement supérieur recommande une chose, puis son contraire. Le virus sera-t-il encore menaçant dans trois mois ? Aura-t-il disparu et sourirez-vous en lisant ces lignes qui vous sembleront d’un autre temps ? Je ne sais, nul ne le sait. Encore s’il ne se présentait qu’une alternative : retour à la normale ou confinement sévère, nous nous limiterions à deux scenarii, mais il est fort probable que nous nous trouvions dans un des multiples états intermédiaires. Pour prendre un exemple précis : combien de personnes pourront-elles être accueillies dans la salle Pétrarque ? 40 ? 50 ? 100 ?… chaque jauge impliquant des dispositions différentes. Et il ne s’agit pas de jouer les fier-à-bras ou de « faire des paris » : la plus grande part d’entre nous est exposée au virus, rien ne doit être négligé pour protéger la santé de chacun, une contamination à l’UTT serait une catastrophe. Nous allons donc prendre des mesures qui s’imposent aujourd’hui et qui seront peut-être caduques ou insuffisantes à la rentrée. Les modules seront limités à 50 inscrits (1 mètre de distanciation). L’accès aux conférences sera limité à 50 personnes, sur réservation. Si la jauge des 50 est atteinte, un enregistrement ou un support de la conférence sera diffusé aux étudiants. Les cours de langue accueilleront 9 personnes et, pour les autres, seront suivis par un système simultané de communication vidéo en ligne. Quelques activités où la distanciation serait difficile à observer sont suspendues.

Vous devinez, chère étudiante, cher étudiant, que j’aurais préféré vous présenter des innovations intéressantes ou réfléchir sur la philosophie de l’UTT. Or nous devons faire face à ce défi inattendu. Je vous demande indulgence et patience pour le personnel administratif et pour les enseignants (dont beaucoup ont rapidement adapté leurs cours au confinement des mois passés). Dans cette période trouble, nous nous efforçons de faire au mieux et de remplir les missions de l’UTT sans vous faire courir le moindre risque. En comptant sur votre compréhension, je vous prie de croire, chère étudiante, cher étudiant, en mon dévouement entier, 

 

Professeur Dominique Triaire

Président de l’Université du Tiers Temps

Président de l'UTT